30 septembre 2006

Pu Er vrac 1970

Le vrac 1970 n°11 selon Lionel :

Pu er en vrac 1970 (n°11) M3T
3 g en théière taïwanaise de 9-10 cl
Une complexité rarement rencontrée sur les feuilles sèches et les feuilles après rinçage : mentholé, frais, pâte d’amande, fruits rouges, poivre…
1ère liqueur purement délicieuse (notes pâtissières, vanille, amande), subtile, exquise, fine et précise. Légère de corps, magnifique « retombé » sur la langue quand on avale. Longueur moyenne.
2 è liqueur toujours délicate, doucement sucrée et pâtissière. Un côté « métallique ». Finale proche de celle des carrés (et des whiskies de l’île d’Islay, accessoirement) : poivrée, minérale.
3èliqueur plus poivrée, moins gourmande, la palette aromatique s’est rétrécie même si elle reste large.
5è liqueur : beau maintien au fil des infusions, notes de bois, écorce, vert, légèrement amer et astringent. On n’est plus dans le même registre gourmand et pâtissier du début.
Un pu er délicieux, très subtil et délicat. Une belle longueur. Une liqueur très jolie, brune-marron, dorée.

2 commentaires:

basquiat a dit…

J'ai egelement ce pu er As tu aussi les vrac de 69 et de 68 qui sont dans le meme registre apparement. C'est ce que m'a dit Mme Tseng la derniere foi que j'y suis passé la prochaine fois qu j'y vais je prends c'est 2 vracs la parce que c'est vrai que le vrac 70 a une evolution interesante as tu poussé les infusions plus loin ? Parce que avant de rendre l'ame il change encore un peu j'ai l'impression 8 / 9eme infusion je dirais (enfin tout depend de la facon dont tu conduis ton gong fu cha). Je n'ai pas le talent de description mais je peux dire qu'il est inetressant de voir cette evolution.

lionel a dit…

Je ne me souviens pas avoir poussé les infusions au delà mais je veux bien croire qu'il recelle encore des surprises ce thé...
J'essaierais bien les vracs 68 et 69 (la fameuse trilogie) mais ce sont des thés tout de même très chers, même s'ils sont exceptionnels...