07 juillet 2007

Wulong le retour


Pour ceux qui s'étonnent de mon absence momentanée sur les ondes théifères, c'est simplement que je n'ai rien à dire de particulier en ce moment. Du moins sur les Pu-erhs.

J'ai stoppé toutes dégustations de Pu-erhs jeunes, que je ne supporte plus. Trop d'échantillons, trop de merdes imbuvables et sans intérêts.

Il n'y a rien à faire le Pu-erh c'est quand même meilleur avec 20 ans derrière le collet.

Je suis donc en ce moment en pleine redécouverte, salvatrice, des Wulongs.

Je me régale.

C'est grâce à Michel qui m'a apporté quelques grammes de Dong Ding que j'ai redécouvert cette famille dont j'avais mis les dégustations en jachères.

Quelle merveille que ce Dong Ding "traditionnel" de TeaMasters, ou ces Dong Ding #2 et #4 de la M3T aux arômes floraux, miellés...

Je n'oublie pas non plus les Yen Cha (Wuyi > rochers) avec un Da Hong Pao #3 d'anthologie par sa puissance et sa transparence, sa pureté. La "Beauté Académique #2" est également très beau, bien que plus discret dans son approche...

Bref je m'éclate ! Je tourne avec 3 théières au bureau et je me lance dans des infusions épiques de Dong Ding : 4g pendant 10 minutes en taïwanaise... Là où un wulong de basse extraction aurait été stressé et aurait sans doute rendu les armes, le DD#2 m'a injecté de miel les vaisseaux occulaires. Machoire tombante, j'ai réussi à pousser des cris de cachalot échoué. C'était magnifique.

Bref je ratrappe le temps perdu sur cette immense famille...

Et vous des souvenirs de dégustations mémorables ?

23 commentaires:

Michel a dit…

J'ai hate de savoir tes coups de Coeurs dong ding,
Chez Teamasters les 3 dong dings sont bons, celui que je t'ai passé c'est le plus torréfié, mais le verger à un gout 'frais' de fruits, et le classique est bon aussi.
Es-ce que je t'ai laché du Da yu ling?

Figure toi que le dong ding c'est les thés que je vais acheter pour le marriage de ma soeur cet été!

Au plaisir de te lire...

Philippe a dit…

Le Dong Ding était ma première rencontre avec les Wulongs, le Gong Fu Cha et surtout la Maison des Trois Thés. Je me rappellerai toujours de ce moment où je sentais pour la première fois les effluves du thé dans la tasse à sentir. Je me souviens de notes de noix de coco, bizarrement. C'était le Dong Ding de base (n° ??) mais mon palais explosait de bonheur et moi avec ! C'était le début de ce qui allait devenir ma passion quotidienne depuis presque 8 ans.

Donc oui, le Dong Ding aura toujours chez moi une place à part, comme le souvenir d'un premier baiser ;-)

bejita a dit…

pour moi aussi les dong ding ont une bonne odeur de noix de coco ... mmhhhh

Michel a dit…

Jeancarmet, en pu ehr t'est tombé sur les échantillions Xiaguan et t'a vomi un bon coup ou quoi?
Enfin quant le vécu Thé devient 'fade' vaut mieux retrouver la magie.....
Je ne connais pas très bien le thé chinois, enfin a part les pu ehrs et les thés de taiwan.
Bon je connais xishuan, Dang Cong, da hong pao, ba jiu gui, et les thés verts, ainsi que le guan yin..

Que dois je découvrir?
Je viens de me faire un long baozhong semi sauvage et en faite, bien que c'est un thé qui ne m'attire pas à la consomation, c'est un délice, et ça calme les neurones.. quel journée féerique après un mois de pluie!

Raphael a dit…

C'était pas plutôt un Da Hong Pao 3 dont tu voulais parler, mon Christophe ?
Ou alors, j'ai raté l'épisode de ton achat de DHP 4.
Bon, je vous laisse. Je décolle demain matin.

LIO a dit…

Eh bien, prendre du recul change parfois notre approche...
De retour de mes périgrinations sous les drapeaux, j'ai le même sentiement, l'envie de laisser vieillir certaines galettes délicieuses qui ont tout à gagner d'un long repos tranqille.

Retour naturel vers les délices des semi-fermentés qui soit dit en passant se laissent boire avec délice en été.

Un dong ding grad 2 pas très cher qui est incroyable pour le prix, da yu ling high mountain évidemment plus onéreux mais pour un plaisir tel que le prix on s'asseoit dessus par mégarde, un oolong de mer très surprenant.

Que dire d'autre, je te comprends cher JC et en matière de pu-erh, mon élan fût similaire au tiens. Pu-erh de 1984 hier, un cru de 1997 et de 98, et malheuresement un bois de 58 qui a dû morfler au stockage, le plaisir n'était pas au rendez-vous comme prévu, un fâcheux goût de moisi est venu casser l'ambiance. Il vient de la M3T, acheté à Lausanne. Une galette cassée acheté en vrac... dommage, dommage. Avez-vous eu vent de qqch d'aussi vieux?

jeancarmet a dit…

Michel,

Mes coups de coeur sont simples :

Ce sont les deux DD méthodes traditionnelles de la M3T le #2 et le #4.

Les feuilles sont plus mûres, la fermentation plus importante (30/35%) accompagnée d'une torréfaction légère.

En fait ça correspond à ce que j'ai aimé dans le DD de TM plus torréfié que tu m'as donné. Je suis mois fan des DD méthode "moderne" qui ont été fabriqués pour être des bêtes à concours et qui sont plus floraux. Je pense que ça correspond au DD "verger" dont tu parles. Les DD #1 et #3 de la M3T sont traités de cette façons.

Il y a également à la M3T 4 DD vieillis de 1959 au début des années 90. Très différents...

Non, Michel je n'ai pas tâté de ton Da Yu Ling ! j'ai goûté aux Bao Zhong sub, sur et sous tropical de TM mais je n'ai pas été convaincu. Question de goût car le produit est visiblement très beau.

jeancarmet a dit…

A Philippe et Bejita :

Oui, les DD peuvent sentir le congolais (la pâtisserie).
J'adore.

jeancarmet a dit…

Michel,
Non je ne même pas goûté aux Xiaguan !
Je suis franchement calmé avec les achats YS et autres. C'est amusant mais les seules vraies découvertes sont pour moi les Feng Qing et la Yong De. j'ai acheté une galette Mengku mais je n'ai pas été convaincu, les notes de noix sont en fait des notes fumées je crois. Bref, petits ou grands producteurs, peu importe. Fini pour moi les achats à la con qui vont dormir sans que j'y touche. J'ai assez de Pu-Erh vieux pour en profiter un loooooong moment.

Et puis en septembre il y a les nouveaux-thés qui arrivent à la M3T ! De vrais Pu-erh avec des feuilles issues de théiers à Pu-erh et non destinés aux thés rouge etc. D'ailleurs Art of Tea #2 traite du sujet et c'est affligeant : tout est bon pour faire des galettes en ce moment !

jeancarmet a dit…

Raphaël, oui c'est Da Hong Pao 3 !

jeancarmet a dit…

Lio,

"et malheuresement un bois de 58"

Un bois ? Une expression helvète ?

Bref, non je ne crois pas avoir vu de millésime 1958 à la M3T. Peut-être est-ce destiné à l'exportation... ;-)
Des Pu-erh âgés il y en a, puisque j'ai des boîtes avec des millésimes d'avant 1958, mais 58 précisement ???

lionel a dit…

Quels types de thés arrivent en septembre à M3T JC ? wulongs essentiellement ?

jeancarmet a dit…

Pu-erh également !!

Michel a dit…

Jeancarmet, je suis du même avis que toi sur le dong ding, le fleurie c'est 'sexed up' ..
(une remaque qui est maintenant 'officielle' en Angleterre car elle à été utilisé par la BBC pour critiquer le dossier 'des armes de destrucion massive de S Hussein.)
ca veut dire en faire tout une éxagération pour te le faire passer pour de la bombe...

Donc -Torréfié, à l'ancienne et pareil pour le tie guan yin!.
Bon un petit fleurie quelques fois l'année pour se rappeler le premier amour.., mais pas de quoi en faire une obsession.

Sinon, le baozhong ça s'infuse par grosse poignée, tu la serre dans ta main d'abors pour 'préparé les feuilles et puis tu infuse ça une minute et demi, et tu verra tu pourra finir tes échantillons.

Raphael a dit…

"Bref je m'éclate !"
Y pas que toi qui éclate d'après ce que j'ai vu. Tu devrais passer commande d'une théière en polystyrene pour réviser les gestes.
Sinon, ton Dong Ding de bureau, c'est la grande classe. J'reviendrai...

jeancarmet a dit…

"Tu devrais passer commande d'une théière en polystyrene pour réviser les gestes."

Tu ne crois pas si bien dire.
Je viens de commander aujourd'hui même une théière à TeaMasters. La même dont Philippe a fait les éloges. 20cl pour mes Oolong de hautes montagnes et ma vessie.

Anonyme a dit…

Un souvenir mémorable avec le da hong pao 3 de la M3T tout récent. Et je n'en suis toujours pas revenu.

Moi qui n'avais jamais bu de Da hong Pao je dois dire que j'ai été subjugué. Dans des choses plus abordables, le da hong pao 4 est comment par rapport au 3 pour ceux qui ont la chance d'avoir bu les deux ?

Jeancarmet a dit…

Je viens de modifier mon message. Il s'agit bien du DHP3 que j'ai acheté et non le 4 !

C'est effectivement excellent mais je m'éclate surtout au Beauté académique n°2 dont je n'arrive pas à me lasser. j'ai également testé le Dong Pian n°2 que je bois chaque jour au bureau mais j'accroche moins...

Sinon j'attends une belle commande d'Oolong de Tea masters. Je vous raconterai...

Elizabeth Gaffney a dit…

Avez-vous pris les photos?

jeancarmet a dit…

Les photos de quoi ?

Philippe a dit…

... et on se met à rêver que ce blog "mythique" reprenne vie un jour.... Eh oui, si seulement car on aimait bien !

jeancarmet a dit…

C'est sympa Philippe, mais je n'ai rien d'intéressant à annoncer sur le sujet... De plus je n'ai même plus d'appareil photo !

88PuerhTea.com a dit…

PuErh Tea is a best of the weight loss tea. A cup of PuErh Tea after each meal can effectively stimulate your metabolism and accelerate fat decomposition. Long-term drinking PuErh Tea can reduce cholesterol and triglycerides, so the long-term consumption of PuErh Tea has the function of the treatment of obesity.