03 décembre 2007

En vrac.

Après plusieurs mois d'absence je vous livre quelques réflexions, observations et dégustations.
Commentaires sans valeurs absolues, même pour moi !


Yixing en terres "épuisées" vs théières modernes ?

Je ne pense pas que les théières "épuisées" soient meilleures intrinséquement ou plus aptes à transcender une infusion, surtout avec des thés de qualités ordinaires qui ne souffrent pas d'être poussés dans leurs retranchements (amertume, astringence, etc.).
En revanche certaines terres épuisées, les plus dures d'entres elles, permettent de tenir la température un très long laps de temps, et donc de tirer la substantifique moëlle des thés les plus aboutis.
Aucunes des taïwanaises de la Maison des 3 thés que j'ai pu tester ni la théière en "Zhuni moderne" de Teamasters ne parviennent à tenir la chaleur aussi longtemps que certaines de mes yixing en terre épuisées.
Donc pour pousser un vieux Pu-Erh sheng (par exemple) à exprimer sa minéralité rien ne vaut une terre épuisée DURE. Les Duan Ni et autres terres épuisées cuites à moins hautes températures ou en terres plus souples ne tiennent pas la route et sont d'un investissement trop coûteux par rapport à une taïwanaise de belle facture.
Les taïwanaises (M3T) et chinoises modernes que vend Teamasters sont parfaites et suffisantes dans la grande majorité des cas mais il faut s'en servir. Cela semble une évidence mais mettre au repos une théière pour quelques semaines c'est la condamner à déperir, se flétrir, devenir exsangue.

Le zhong ? formidable instrument comme Raphaël l'a souligné et qui peut servir à tous les thés, mais plus encore que la théière le zhong ne pardonne pas aux thés médiocres.

Deux modes d'utilisations :

"flash", façon shoot à la Michel (Le Pete Doherty du Pu-Erh), avec un grammage généreux, en versant l'eau bouillante très rapidement et en infusant quelques secondes.

"Broadband", façon Raphaël (dit "La tisannière") en dosant léger (2g), en versant l'eau plus lentement et en poussant l'infusion au delà de la minute.


Quel est le goût d'un Gao Shan Sha ?

C'est la question que je me suis posé et que je continue à me poser après avoir goûter plusieurs références de Teamaster (Shan Lin Shi, Li Shan, Da Yu Ling), de Camelia Sinensis (Lishan, Ali Shan de M. Li, Ali Shan de M.Chen, Dayu Lin de M. Chang)) et de la M3T (3,4,11,14).
J'ai découvert ou plutôt redécouvert ces thés en me régalant du Li Shan de printemps 2007 de Teamasters : un bonheur de fraîcheur, de présence et d'immédiateté. Un thé de
soif assurément. Equilibré et sans prétention il a fait mon bonheur plusieurs mois durant.
La source s'épuisant j'ai tenté de retrouver un goût similaire à la Maison des 3 thés. Déception. Une qualité indéniable mais l'oxydation plus poussée leur confère un goût plus proche d'un Dong Ding "classique" que ce qui me semblait être le goût Gao Shan Cha trouvé dans le Li Shan de TM (et ceux de camellia Sinensis).
Est-ce que l'approche de la M3T est conservatrice et ne souhaite pas verser dans le modernisme ? Peut-être.
En fait ces deux écoles supposées me rappelent dans le domaine du vin les extractions à froid, modernes, qui visent à mettre en avant la fraîcheur, le fruité, par opposition aux extractions longues, classiques, qui donnent des vins plus sur la réserve dans leurs primes jeunesses.

Où est la vérité ? Je ne sais pas et je ne pense pas que ce soit important.

Quoiqu'il en soit je préfère indéniablement les Gao Shan Cha dans leurs versions primesautières, celles proposées par TM, alors que les Dong Ding me plaisent d'avantage en version "classique", plus oxydés. Pour un tarif sensiblement équivalent le DD "classique" de TM et le DD n°3 de la M3T sont deux très bons produits. Le DD de M. Nen Yu du Camellia Sinensis est un cran en dessous mais loin d'être mauvais.

Pour les amateurs de Dong Ding vieillis, la M3T vient de remettre à la carte son n°8, un Dong Ding de 1991. Savoureux et comme toujours à la M3T une très grande maîtrise des torréfactions qui font passer les Wulongs vieillis de la concurence pour des articles promotionnels des "Charbonnage de France".

19 commentaires:

Philippe a dit…

---> "Où est la vérité ?"

La vérité est ailleurs... X-Files !

Blague à part, c'est un réel plaisir de te retrouver. D'autant plus que je partage ton analyse dans l'ensemble sauf pour les taïwanaises. Contrairement à toi, je pense que certaines retiennent encore mieux la chaleur que les "terre épuisée", notamment la petite ronde que je possède (ainsi qu'Antonio) et qui officie à la M3T.

jeancarmet a dit…

"Contrairement à toi, je pense que certaines retiennent encore mieux la chaleur que les "terre épuisée"

C'est possible puisque je dis :

"En revanche certaines terres épuisées, les plus dures d'entres elles, permettent de tenir la température un très long laps de temps"

Les terres épuisées les plus dures (je simplifie) sont les seules qui valent vraiment la peine en Yixing anciennes. Il est fort possible qu'une bonne taïwanaise soit supérieur à une médiocre Yixing, en revanche une très bonne terre ancienne sera toujours supérieure à une taïwanaise quelle qu'elle soit.

patrick a dit…

Chouette, ce blog revient à la vie ! Je craignais de finir par le connaître par coeur à force d'en éplucher les archives : ouf.
Le DD n°8 est effectivement très beau !
Vive puerh&yixing.

jeancarmet a dit…

Merci Patrick et merci aussi à Philippe ! ;-)

emmanuel a dit…

Comme Patrick je suis venu hier revoir une de tes vidéos... et je pensais refaire la même chose aujourd'hui, ne m'attendant pas à trouver un nouvel article. Je suis également ravi de te relire.

jeancarmet a dit…

Les videos ce n'est pas pour tout de suite. Mon petit Canon est mort... Je vis sur mon vieux stock de photos...

lionel a dit…

Welcome back too !
Pourquoi dis-tu que les théières "déperissent, deviennent exsangues" si on ne les utilise pas ?

Raphael a dit…

On a vraiment failli attendre...

La route du thé est passionnante et tortueuse.
Les informations, les dégustations viennent au fil des années.
On apprend, on désapprend, on tire des conclusions et on change d'avis et de goût. Un jour on aime telle famille fabriquée comme ci, préparée comme ça et puis tout change.
C'est passionnant !

Longue vie à ton blog Mon Cricri !

jeancarmet a dit…

"Welcome back too !
Pourquoi dis-tu que les théières "déperissent, deviennent exsangues" si on ne les utilise pas ?"

Parce que c'est vrai !
Demande à notre ami Philippe ce que devient un Stradivarius dont on ne se sert pas.

jeancarmet a dit…

Merci Raphaël.

Très juste ce que tu dis...

Philippe a dit…

---> "Demande à notre ami Philippe ce que devient un Stradivarius dont on ne se sert pas."

Il dépérit et coûtera une fortune en restauration ! Je n'ai plus touché ma viole de gambe depuis plus de deux ans (ce n'est pas un Stradivarius je vous rassure... !), deux cordes ont claqué, la table d'harmonie est menacée, étant inactif le bois ne vibre plus ce qui risque à terme de compromettre l'équilibre des timbres, etc, etc, ...

Quant aux théières, après quelques mois d'inactivité, elles mettent en effet pas mal de temps à se réveiller. Je partage entièrement ce point de vue avec Christophe. Mais c'est tout de même moins grave que pour un instrument de musique.

Raphael a dit…

Je n'ai pas de théière endormie mais je laisse toujours quelques feuilles de thé sec au fond. Je ne sais pas si l'effet est prouvé mais je n'ai pas eu de problème jusqu'ici. Et pourtant certaines servent rarement.

jeancarmet a dit…

Tu sais Raphaël, passé 40 ans on a plus toutes ses facultés à 100%.

Ceci explique sans doute cela...
;-)

Michel a dit…

Ahh! j'aime retrouver ce style d'analyse si 'Jeancarmet', 'autoritatif' sans 'forcer'..

Une théière qui sais se tenir en 'alongé', qui prends pas froid après 5 mins pour un pu ehr ou un gao shan cha..
qui chante a chaque coupelle.

Que ce soit du jeune, du vieux, fleurie ou fruité.

cette théière c'est rare, une quête d'une vie.
Elle ne peut que s'apeller 'MOTHER'.

Pour ce qui est des gao shan -ceux de teamasters c'est du grand art et
à 40 euros les 100g! (pour du da yu ling)

Moi j'aime le Dong ding super torréfié de TM, et puis je recherche pas toujours l'ultra finesse de torréfaction, sinon faut
du top Wu YI. Enfin chaqu'un ses préférences.

Par contre il m'est impossible de boire les oloongs PDT, YS etc..
C'est comme se couper les doigts au cutter.

Christophe Essaye le baozhong des années 60 de TM, c'est bien...

Raphael a dit…

"Tu sais Raphaël, passé 40 ans on a plus toutes ses facultés à 100%."
T'inquiète...
J'ai un secret pour garder la forme: je dors au moins 7h chaque nuit sans interruption.
Tu devrais essayer ;o)

CresceNet a dit…

Oi, achei seu blog pelo google está bem interessante gostei desse post. Gostaria de falar sobre o CresceNet. O CresceNet é um provedor de internet discada que remunera seus usuários pelo tempo conectado. Exatamente isso que você leu, estão pagando para você conectar. O provedor paga 20 centavos por hora de conexão discada com ligação local para mais de 2100 cidades do Brasil. O CresceNet tem um acelerador de conexão, que deixa sua conexão até 10 vezes mais rápida. Quem utiliza banda larga pode lucrar também, basta se cadastrar no CresceNet e quando for dormir conectar por discada, é possível pagar a ADSL só com o dinheiro da discada. Nos horários de minuto único o gasto com telefone é mínimo e a remuneração do CresceNet generosa. Se você quiser linkar o Cresce.Net(www.provedorcrescenet.com) no seu blog eu ficaria agradecido, até mais e sucesso. If is possible add the CresceNet(www.provedorcrescenet.com) in your blogroll, I thank. Good bye friend.

Anonyme a dit…

Tout d'abord merci à vous tous qui avaient pris l'initiative de nous faire partager votre passionante passion.
Profane dans l'Art subtil du thé j'éssaie, un peu grâce à vous tous, de découvrir peu à peu cette science...
J'ai fait l'acquisition de quelques Oolong, des Pu er cuits et crus. j'ai un "Zhong" mais il me manque la fameuse théière Yixing!
Vous parlez bien souvent de la qualité des produits "Teamasters" mais, il existe de nombreuses Yixing chez YS à un prix très intéressant...
Ma question sera simple, que valent ces théières, sont-elles de qualité inférieure à celles proposées par "Teamasters"?
Merci de vos réponses,
Pascal.

jeancarmet a dit…

Bonjour Pascal,
Je ne sais pas ce que valent les théières de YS mais en théorie ce ne doit pas être terrible...
L'intérêt majeure d'une théière c'est qu'elle puisse monter haut en température et garder sa chaleur. Aux prix auxquels Scott vends ses théières je ne pense pas que la terre ait les propriétés nécessaires pour faire mieux que ton zhong. Peut être pire même...

Un conseil : achètes en 2 et envoies en moi une je te dirai ce que j'en pense ! ;-)

Anonyme a dit…

Merci pour ta réponse, mais si personne n'en a commandé et que toi, "spécialiste", tu me le déconseilles...alors soyons sage et assurons nos achats, les "expériences" viendront peut être plus tard...avec un peu plus de Kilos dégustés...
je n'en vais donc dénicher une téhière chez Teamaster.
Bien qu'il soit difficile pour vous de répondre, dans l'absolu, lequel de ces 3 types de thés (Oolong, Puer cru, cuit) vaut il mieux préparer avec une théière Yixing?
En sachant que les "autres" le seront en Zhong? (cru?)
Merci
Pascal.