15 mai 2007

Gong Fu Cha : la méthode par l'image

Une histoire de goutte.

Quand j'ai commencé mon initiation au Gong Fu Cha il y a quelques années, je dois dire que les questions que je me posais étaient nombreuses : "J'en mets combien de grammes ? t'es sûr 4,3g ça va pas faire trop ?" et surtout : "Combien de temps ça doit infuser ce boxon ???". 1 seconde de plus que le temps préconisé et c'était la catastrophe. Tchernobyl dans la Yixing. Depuis, je dois dire que je suis bien plus décontracté...
Néanmoins je comprends parfaitement que des repères soient nécessaires aux plus fébriles d'entre-nous. En voici un.
Pour déterminer si l'infusion est prête, il suffit d'observer la goutte qui se forme à l'entrée du bec de la théière : lorsque celle-ci disparaît, retourne dans les entrailles du monstre, c'est que votre infusion est prête !
Rien d'absolu mais c'est une bonne indication, surtout pour les wulongs.

La vidéo montre clairement la goutte disparaitre lors des toutes dernières secondes. (Nadège c'est pour toi ! ;-) )

A vous maintenant !

13 commentaires:

lionel a dit…

Séduisant cet indicateur mais quelle est la logique derrière ça ? en quoi le fait que la goutte redescende soit le signe que l'infusion est prête et que le thé sera à l'optimum de ses qualités, et qu'il nous conviendra....Moi perso j'ai vité oublié ce petit truc...

Benead a dit…

Merci pour cette vidéo qui permet de bien voir ce phénomène.

J'avais eu l'occasion de le voir chez Bertrand et normalement je vais le voir demain chez moi pour la première fois.

C'est marrant mais je me retrouve bien dans ton article ;)

Jeancarmet a dit…

C'est pour les DE-BU-TANTS lionel, les flippés du chrono. Toi t'es ceinture noire de Gong Fu, alors tu n'es pas concerné...
"Logique" c'est quoi ce mot ?
Je te rappelle qu'on utilise des théières minuscules et qu'on balance plus d'eau que l'on en boit... Alors la logique... ;-))

Jeancarmet a dit…

Merci Benead ! :-)

Raphael a dit…

La dernière fois que j'ai une telle émotion cinématographique, c'était en 1980 et cela s'appelait "Behind the green door".
C'est peu dire...
Les amateurs comprendront.

Philippe a dit…

J'en ai la larme à l'oeil... !
Pour les Pu Er la goutte n'est pas fiable par-contre pour les Wulongs, c'est un très bon indicateur.

Raphael a dit…

Cela peut sembler scolaire mais après toutes ces années de pratique, je continue de compter le temps d'infusion. Par contre, je ne me fie pas trop aux histoires de gouttes, notamment parce que j'ai pu constater que les théières exposaient plus ou moins généreusement ce phénomène, selon la forme de leur bec. Il me semble qu'un bec remontant à la verticale est plus démonstratif.

jeancarmet a dit…

Yep. C'est toujours plus démonstratif lorsque ça remonte à la verticale.

Emmanuel a dit…

Si le coup de la goutte semble fonctionner pour la première infusion cet indicateur me paraît néanmoins moins fiable sur les infusions suivantes.

bejita a dit…

je suis de l avis d'emmanuel : lors des 2 premieres infusions y a pas de soucis , mais par la suite la goutte rentre en moins de 15 secondes , alors que plus il y a eu d infusions , plus le temps de pose doit etre long .Et comme Raphael je pense que tout depend de la longeur du bec ( jeancarmet , aprés la monté à la verticale , y a aussi la longueur du tuyau , ou du bec comme on dit :-D ). Mais sinon y a pas a dire ça a un petit coté "magique " cette goutte qui rentre , comme une tortue qui rentre ca tete à l'interieur de sa carapace )

jeancarmet a dit…

Tout à fait, ça marche pour les 3 premières infusions (à peu près).

Lionel a dit…

trop poilant, j'adore. Vive la goutte qui disparaît.
Suis d'accord avec toi, au feux le chronomètre.

Si on apprend à connaître sa théière et le thé qu'on prépare ça marche très bien le truc de la petite goutte...

lionel (cave à thé)

Raphael a dit…

"Tout à fait, ça marche pour les 3 premières infusions (à peu près). "

Ce qui correspond à peu près aux infusions à passer en tasse à sentir pour les wulong. Après "c'est libre".